AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapter One : Entretient au Ministère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Profil

Messages : 4
Crédit : Norman Reedus
Date d'inscription : 12/06/2013
Enervatum

MessageSujet: Re: Chapter One : Entretient au Ministère.   Mer 24 Juil - 20:33

Harraps s'était aussitôt rendormi après que le boss ait reprit les choses en mains. Il n'en avait que faire de leurs tergivergences sur le sujet, lui ce qu'il voulait, c'était de l'action ! De toute façon, si ont pouvait laisser les autres tout seuls dans une salle sans les faire participer au débat, il pouvait bien faire une petite sieste. Personne ne remarquerait rien. Harraps remarqua d'ailleurs un petit coin qui aurait bien fait l'affaire. Il se dirigea discrètement vers son lit de fortune, tentant de ne pas faire de bruit. de tout façon, ça discutait tellement là dedans que personne ne l'aurait remarqué s'il était partit en dragon. Il fut tout de même obligé de se figer quand les yeux de reptiles, ou de rapaces, l'auror n'avait pas encore décidé ce qui collait le mieux, de Snape se posèrent sur lui. Et merde, il était repéré. Il fit donc mine d'écoute, reprenant la conversation. « - dit avant d’ouvrir la séance, et Albus était tout à fait d’accord avec moi, Potter n’a rien à faire ici. » Ah, ça, ça l'intéressait. A chaque fois que le sujet de conversation était "doit on ou pas virer untel de la conversation" il ouvrait ses oreilles. C'état toujours marrant de dire du mal de ses collègues, alors quand il s'agissait d'un supérieur, vous imaginez bien le plaisir que prenait le sorcier. Et ça continuait, Lucius prenant la suite du maître des potions. Attendez quoi ?! Tout ce baratin aussi tôt le matin, c'était de la faute de cet énergumène qui savait pas s'habiller ? « Si c'est de la faute de Potter, que fait-il encore là ? Mr le ministre, sans vouloir vous manquer de respect, faudrait mieux choisir vos directeurs. Sérieusement, on va se faire niquer par les gobelins si on reste là sans rien faire. faut le virer un point c'est tout. Je vois pas pourquoi on risquerait de se faire bannaner pour un mec qu'a accomplit un exploit y a trouze mille ans ! Dégagez le un point c'est tout ! Sans vouloir te vexer Potter.» C'était vrai. Il n'avait pas envie de le vexer, loin de là. Il l'aimait bien ce mec, même si un relooking ne lui aurait pas fait de mal. Mais dans la vie, il fallait faire des choix... Comme quand il avait assommé son partenaire parce qu'il le ralentissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
I'm a Looser Lily ...

I'm a Looser Lily ... ♫
Profil

Messages : 7
Crédit : RDJ
Date d'inscription : 03/04/2013
Enervatum

MessageSujet: Re: Chapter One : Entretient au Ministère.   Sam 27 Juil - 3:19


La plaisanterie commençait à ne plus du tout, mais plus du tout être drôle. James était totalement hors du coup là. Il n’avait qu’une envie, se réveiller, trouver Lily à ses côtés, se plonger dans ses bras et se rendormir. Pas qu’il soit un lâche mais il mentirait si il disait que cela ne le terrorisait pas. Et le regard assassin de Snape ne le rassurait pas. Combien de temps déjà ? Combien d’années c’était écoulé depuis leur dernière rencontre… N’était il pas passé à autre chose ? Certes, de son côté, James ne l’appréciait pas plus qu’avant et, en le revoyant, sa haine pour lui était réapparut mais ! Ce n’était pas pour autant qu’il passait son temps à essayer de lui jeter un avada rien qu’avec les yeux. Sans parler de ce Harraps qui jouait au petit chef et qui avait le don d’agacer James. Il n’était vraiment pas du genre à se laisser faire et à attendre calmement qu’on lui dise ce qu’il devait faire. Gryffondor pur, James était un homme qui aimait prendre les devant et qui préférait commander plutôt que d’obéir. C’était d’ailleurs pour cela qu’il n’avait jamais réussi à garder un travail bien longtemps. Toujours à se disputer avec ses supérieurs ou à ignorer les ordres. Il avait tenu 2 mois dans la police magique Colombienne… Et même pas 3 jours dans la boutique de balais qui avait bien voulu de lui. Quand à son poste de consultant en Défense Contre les Forces du Mal pour le journal « El Hechicero que Defiende » et bien… Disons que ça n’avait pas marché. Mais pour en revenir à la réunion, là ça ne fonctionnait pas non plus. Surtout que Snape venait de poser son regard sur lui de nouveau. Sans trop pouvoir se retenir, James eu un léger frisson dans le dos. Depuis quand Servilo était il devenu aussi imposant ? Se grattant derrière la nuque et regardant une mouche voler, il essaya de se donner un air cool et sûr de lui. C’est alors que le sujet devint… « intéressant » en effet, le nom de Potter revenait assez fréquemment, attirant pleinement l’attention du dit Potter, à savoir, James. Essoufflé, il prit un air étonné et quelque peu choqué. Il était en train de rêver ou Cracralfoy et Servilo étaient en train de mettre l’échec de cette réunion sur lui ? Et voilà que Harraps s’y mettait. Sans vouloir te vexer, qu’il disait. Redevenant James Potter, il adressa un petit sourire à l’Auror avec un petit hochement de tête. Ça commençait à bien faire. Ils l’avaient foutu dans ce guêpier sans qu’il ne demande rien à personne et voilà que maintenant tout était de sa faute. Se redressant, mettant son chapeau melon sous le bras, il ébouriffa ses cheveux. Il était le centre de l’attention, ils s’attendaient à ce qu’il parle ? Ils allaient être servit. Il remit son chapeau, retira sa veste pourpre, reboutonna son veston or et resserra sa cravate. James releva aussi les manches de sa chemise blanche et prit une profonde inspiration. Le temps semblait s’être suspendu. Il était maître de la situation. Il adorait ça, plus que tout. C’était comme si il était retourné dans le passé. Sirius, Rémus et PERSONNE D’AUTRE à ses côtés. Un sourire insolent aux lèvres, Sirius lui chuchotant un petit mot d’encouragement et… « Vous avez fait de moi, si j’ai tout bien compris, Directeur de la Justice Magique. Monsieur le ministre sachez que je suis flatté et j’accède à cette place avec honneur. Or… Visiblement ma présence ici… » James s’arrêta et fit des petits gestes pour montrer la pièce. « Dérange. Je vais donc sortir. » Première étape. « Monsieur le Ministre. Kingsley, Dumbledore. » Il mina une brève révérence. « Sans rancune Grimm, tu ne fais que ton job ! » Il donna une petite tape dans son chapeau pour le saluer. Puis il se dirigea vers la porte et l’ouvrit sans ménagement pour sortir. Là, attendaient Tonks, Minerva et les Gobelins. Il ferma la porte, non sans se soucier d’être suivit et fonça droit sur la table pour s’y appuyer. Que le spectacle commence... « Chers Gobelins. Je ne remets pas en question votre mémoire mais celle de mes collègues. Je suis James Potter, dit l’ancien Elu, et attention je mets, au minimum, 30 guillemets dessus, dit le nouveau Directeur de la Justice magique Anglaise. Sachez que je comprends vos craintes. Ces objets sont témoins de votre noble héritage. Ils sont, les trésors de votre art et de votre travail ! Ce travail si majestueux et inimitable. Car oui, jamais sorciers ne pourra égaler la perfection et la finesse du travail que vous produisez. » James agressa un regard admiratif aux gobelins avant de se redresser et de faire les cents pas. « Oh mais bien sûr… Je vous dis ça mais vous le savez très bien ! Qui suis-je pour vous faire une leçon sur votre propre histoire… » James s’arrêta et se passa la main sur le front. Il marqua une courte pause. C’est fou comme il était fait pour ça. Le blabla. Tout ce temps qu’il avait passé à l’école à baratiner les filles, à se trouver un alibi pour tel ou tel délie… Tout cela l’amenait ici. A ce poste de politicien… Si Sirius me voyait… Il se moquerait bien de moi ! Et Rémus… Je vois son visage trop sérieux me sourire… Les Maraudeurs me manques. Mais ce n’était pas le moment de penser à ça. Il n’avait fait que le début. Aussi, il reprit son petit discours. « En parlant d’histoire… Sans vouloir vous offenser… Que sont ces objets sans les Fondateurs. Rowena, Helga, Salazar et, bien sûr, Godric… Quatre grands sorciers. Vos amis ! Des personnes plus que respectables, même si le vieux Salazar n’avait rien de plaisant. Si il n’avait pas été là… Ils ne vous auraient pas commandé ces objets, reliques… Diadème, Coupe, Médaillon et Epée. Que sont ils sans leur créateur ? Et sans leur propriétaires, certes le temps d’une vie, si important pour nous, pauvres sorciers. » Il secoua la tête d’une manière attristé. « Où est donc mon éducation ! » James retira son chapeau, se tourna vers les gobelins « Merci. » Bon il en faisait un peu trop mais les Gobelins allaient surement apprécier de voir qu’un sorcier se mettait en quatre pour eux non ? « Serdaigle, Poufsouffle, Serpentard et Gryffondor ! Ce sont notre histoire, aux sorciers, ce sont eux qui ont créé Poudlard notre source de connaissance ! Sans eux nous serons encore plus bête que des pieds goules ! Et c’est vous, avec votre savoir suprême et votre pouvoir, qui avez aidé ces simples sorciers à devenir des légendes ! » Levant la tête au plafond, James donna un aspect héroïque à son discourt, prit dans le feu de l’action. « Alors je vous le demande une dernière fois, Maîtres Gobelins, prêtez nous les objets. Rendez hommages à Rowena Serdaigle, Helga Poufsouffle, Salazar Serpentard et Godric Gryffondor. Un an. Que dis-je… Même pas un an ! Le temps de montrer à cette jeunesse encore ignorante que les Gobelins sont des personnes noble et héroïque. Que leur école, qui leur apprend ce qu’ils savent, ils la doivent aussi à vous ! Le ministère et l’école mettront leurs meilleurs hommes sur le coup. Nuits et jours les objets seront protégés, surveillé… Ils ne leurs arrivera rien car nous ne nous le permettrons pas. Nous ne nous le permettrons plus. Moins d’un an et les objets seront de nouveaux votre et plus jamais nous vous les réclameront. Car ils sont votre. » Voyant là le moment d’en finir. James remit sont chapeau, se replaça au centre, face aux Gobelins et reprit « Je vais à présent cesser de vous assourdir avec mes histoires et vous laisser réfléchir. Ma présence ici peut sûrement vous déranger. Et je comprends. A vos yeux je ne suis qu’un vulgaire sorcier qui a osé souiller vos tendres reliques. Je m’en excuse d’ailleurs. Mais si je devais le refaire, je le ferais. Cela à non seulement sauvé les sorciers mais aussi le monde magique. Mais ne laisser pas une erreur de jeunesse troubler votre jugement. Vous êtes des êtres nobles, Maîtres Gobelins. Et sur ce… » Il s’inclina sans trop en rajouter, soulevant aussi son chapeau melon, et fit volte face. Et sans attendre la suite, il sortit dehors. Une fois la porte refermé derrière lui, James prit une grande bouffée d’air et se laissa glisser au sol. Mais qu’est ce qu’il ma prit au juste… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Profil

Messages : 8
Crédit : Ahah !
Date d'inscription : 03/04/2013
Enervatum

MessageSujet: Re: Chapter One : Entretient au Ministère.   Mer 4 Sep - 9:13

Team Gobelins

« Arrgnok ? Haargokk veut te voir. » Le gobelin acquiesça et suivit son collègue jusque dans les sous-sols de Gringott. Là, il pénétra dans une petite salle sombre où se trouvait déjà 3 autres gobelins. Griffouille et Girbul se trouvaient de chaque côté de la table tandis que le patron, Haargokk, descendant du célèbre Gragourigaraah, occupait le bout de la table, assis en face de la chaise vide apparemment destinée au responsable clientèle de la banque. Sans un mot, le dirigeant de Gringott désigna à Arrgnok la chaise et, une fois que l'arrivé fut assis, commença. « Arrgnok, je viens de recevoir une lettre du ministère de la magie. ceux-ci ont organisé une réunion pour discuter d'un prêt un peu particulier. » Le gobelin, écoutant patiemment, se demandant toujours pourquoi c'était lui qui se trouvait en présence du comité de gestion de la banque sorcière, fit signe qu'il avait comprit, invitant ainsi son supérieur à poursuivre. « J'emploie le mot particulier car ces sorciers nous demandent de leur prêter les objets des fondateurs, récemment rénové par Griffouille ici présent. J'enverrais donc Girbul, Griffouille et vous en tant que délégation. » « Et vous voulez que je refuse c'est ça ? » « Non. » La voix provint du fond de la caverne. Une silhouette de grande taille sortit de l'ombre et vint se placer à la lumière d'une des torche. Si Arrgnok ne pouvait pas voir son visage, il devina cependant que c'était conseillé de faire ce que cette personne désirait. « Vous allez accepter leur proposition. Attendez seulement un peu. refusez catégoriquement en premier lieu. attendez de les voir s’agiter et quand la tension sera au maximum, acceptez sans aucunes conditions. » Le responsable clientèle leva ses petit yeux vicieux vers la silhouette et lui jeta un regard plein d'étonnement. « Et pourquoi vous écouterais-je donc ? » « Parce que croyez moi, vous y gagnerez. Si je vous disais plutôt ce que j'ai prévue, pour vous gobelins, une fois cette réunion terminé ?»

Cela faisait un bon bout de temps que les sorciers, ou du moins la plupart, étaient sortit et Arrgnok commença à se demander ce qu'il se passerait si ils ne revenaient pas. Comment réagirait le Prince si jamais les sorciers se retiraient avant que Arrgnok, Griffouille et Girbul puissent accepter la proposition ? Arrgnok savait dès le départ que Girbul ne devait pas parler. des baguettes ?! C'était courir à leur perte ! Le Prince avait bien insisté sur le fait de ne rien demander et maintenant, le responsable clientèle allait avoir beaucoup de mal à rattraper les bêtise du plus jeune. C'est à ce moment que James Potter revint dans la salle de réunion. Il semblait un peu nerveux mais exécuta un discours parfait de lèche botte. Lorsqu'il eut terminé sa danse, il sortit et Arrgnok décida de saisir l'occasion. C'était maintenant ou jamais. Faisant signe aux autres, il se replia avec ses deux camarades. Ils firent mine de débattre pendant un quart d'heure environ. Argnok leur explique le plan et réprimanda Girbul. il allait reprendre quand les autres sorciers revinrent à leur tour dans la salle. Lucius Malfoy allait probablement prendre la parole mais le gobelin le coupa d'un signe de la main. « Vous savez, je pense que Potter a raison. ce n'est qu'une année. Et je vois d'ailleurs que vous avez progressé. il y a quelque temps, vous ne nous auriez pas demandé notre avis. Ces objets font aussi bien partie de notre patrimoine que le votre. Nous entretenions d'excellentes relations avec les fondateurs - du moins jusqu'à un certain point - et je ne vois pas pourquoi nous devrions refuser votre propositions. C'est d'accord, nous reviendront demain, pour voir les conditions de transports et d’installations ainsi que tout le protocole. » Les trois gobelins amorcèrent leur sortit avant de se tourner vers le ministre. « Vous devriez le garder ce Potter, très diplomate. beau parleur également. Toutes les qualités que vous recherchez au sein de ce ministère. » Et ils quittèrent le ministère.

Lorsque les trois gobelins dans la confidence ressortirent du bureau de Haargokk, après leur compte rendu, ils étaient exténués. Ils allaient remonté vers le hall principale lorsqu'ils entendirent un bruit. Sur leurs gardes, les trois banquiers se retournèrent pour apercevoir le Prince. Celui-ci se tenait  juste derrière eux. « Bonsoir. je dois avouer que vous avez été fort utile durant cette réunion. malheureusement, je ne peux vous garder. un gobelins sous impero suffit bien. Quatre seraient beaucoup trop suspect.» Et d'un coup de baguette, la silhouette noir prit la vie des trois négociateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Profil

Enervatum

MessageSujet: Re: Chapter One : Entretient au Ministère.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chapter One : Entretient au Ministère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Nouveautés Chapter House :
» Chapter House Studios
» The Saint Seiya Chronicles Chapter 1: Temple of Aries de Light-Gemini
» [Vente] White Dwarfs - Chapter Approved - littérature GW
» God Save the... Chapter Master

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une Epoque à Air Ephémère :: 
Autre Lieux
 :: Londres
-